Diversifier ses sources de revenus, freelancing, slashing !

D17 / JOURS 17

Temps de lecture : 4min 

Ce que je vous présente dans cet article : la diversification de revenus, le slashing, et 3 plateformes de freelance au top !

 

La fin du challenge approche, il ne reste plus que 8 jours. Le projet était clair, réussir à monétiser ce blog en 25 jours, et réfléchir ensuite. J’ai donc totalement écarté les autres solutions pour travailler depuis chez soi, pour soi. Mais finalement… ne serait-il pas plus sage de ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier (expression datant de 1932, merci bien).

Diversification de revenus

Pourquoi est-il important de diversifier ses sources de revenus ? C’est simple : jamais à l’abri d’un problème technique. Si tous vos revenus proviennent d’affiliation et que du jour au lendemain la plateforme ferme ? C’est l’horreur !

Pour contrer ce genre de problème, il faut anticiper, et prévoir plusieurs sources de revenus. Travailler sur plusieurs tableaux porte un autre nom : celui de slasheur !

Le slashing : c’est le fait de passer d’un travail à un autre (ça vient du slash : / ) ! Finalement, ça s’adapte assez bien à la notion de diversification des revenus.

Et si le job de rêve, c’était freelance ?

Si vous aussi vous songez à ouvrir la porte du freelancing, voici quelques questions à se poser en amont :

  • Mon positionnement : Freelance en quoi ?
  • Ma cible : Pour qui je veux travailler ?
  • Mon réseau : Est-ce que j’ai déjà les contacts pour un premier contrat ?
  • Contrat : Comment trouver ses premiers contrats ?
  • Légal : Quel statut d’entreprise ?

Concrètement, la plus grosse interrogation avant de se lancer en freelance, c’est comment trouver un client ?

C’est la que les plateformes rentrent en jeu. Je décrypte 3 d’entre elles pour vous aider dans vos choix !

La crème de la crème

Réservé aux étudiants de grandes écoles, même si la liste s’agrandit de plus en plus !

le gros point positif : la plateforme fonctionne avec des appels d’offres, ce sont les entreprises qui postent leurs besoins, et la plateforme vérifie le sujet et le budget.

La crème de la crème prend un pourcentage d’environ 20% de commission sur chaque vente effectuée.

5euros

On y trouve tout et n’importe quoi. Ici, le principe c’est de proposer un service simple, à 5€

L’avantage majeur c’est de pouvoir faire ses preuves rapidement : le client teste vos compétences avec un petit service à un cout moindre, puis vous pouvez rajouter des options jusqu’à plus de 700€.

Les commissions de la plateforme sont variables en fonction du forfait. Si vous choisissez la version gratuite, vous ne pouvez pas proposer plus de 5 services différents, et la plate-forme prend 20% sur chaque commande.

Malt

La plateforme de freelance la plus connue en France, son utilisation est très simple. On fixe son tarif journalier, et on attend de recevoir une mission.

L’avantage majeur : la plate-forme est connue, bien référencée, et simple à utiliser. Surtout, il est possible de demander des recommandations externes, c’est un avantage énorme comparé aux autres plateformes ! Il y a donc potentiellement plus de contrats à décrocher comparé aux autres plateformes.

10% de commission fixe sur chaque vente effectuée. Lorsque vous fixez votre tarif journalier, malt vous calcule directement « ce que vous allez gagner » pour vous aider à visualiser !

Ce qui est génial : Si on amène ses propres clients sur la Malt : aucune commission sur les missions !

 

J’ai créé un compte sur les trois plateformes, pour suivre mes aventures de futurs slasheuse, pour suivre mes premiers contrats décrochés via ces sites, c’est par ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

Merci !

Nos rédacteurs sont prévenus.